Research Catalog

L'ethnologie nationale allemande : autopsie d'une discipline

Title
L'ethnologie nationale allemande : autopsie d'une discipline / Jean-Louis Georget.
Author
Georget, Jean-Louis
Publication
  • Villeneuve d'Ascq : Presses universitaires du Septentrion, 2022.
  • ©2022

Items in the Library & Offsite


About 1 Item.
Still Loading More items...

FormatAccessStatusCall NumberLocation
TextRequest in advanceRequestReCAP 22-111444Offsite

Details

Description
389 pages; 24 cm.
Series Statement
Mondes germaniques, 1951-3526
Uniform Title
Collection Lettres et civilisations étrangères. Mondes germaniques.
Subjects
Bibliography (note)
  • Includes bibliographical references (pages 357-389) and index.
Contents
Il n'est pas de Volkskunde à la fin de l'époque moderne : l'étrange histoire d'une confusion entre une science et son objet -- Volkskunde, science de la culture ? -- Les particularités de la Volkskunde comme science de la culture : la priorité de l'antériorité -- Des origines du discours ethnographique et ethnologique allemand -- Le XVIIIe siècle, l'universalisme et la multiplication des composés sémantiques du mot Volk -- La question centrale du peuple et de ses significations -- Le peuple prisonnier des territoires -- Les sciences camérales, ancêtres de la Volkskunde -- Territoire et rétrécissement de l'horizon social : la problématique de K. Kostlin -- Entre ancêtres littéraires et représentants des sciences sociales : quelle est la vraie nature de la Volkskunde ? -- L'appareil théorique du caméralisme et la question du territoire -- De l'événement à la théorie -- Le soubassement épistémologique de la Volkskunde -- Morcellement territorial et réponses contemporaines -- Muser, parangon de l'ethnologie moderne -- Muser, ambassadeur d'Osnabrück, caméraliste et écrivain -- Muser et la Volkskunde au XVIIIe siècle -- La question sémantique des rapports entre les termes de Volk et de Volkskunde à l'époque des Lumières -- Muser et la postérité des années 1970 : la nécessaire prise en compte de la politique -- La critique de J. G. von Herder, père revendiqué de la Volkskunde -- Dépasser les querelles entre Empire et État82. G. von Herder, entre tension vers le passé et projection dans l'avenir -- La Volkskunde du début du XIXe siècle : la perte d'une partie de soi et la reconstruction d'une germanité idéale -- La question de l'État de droit et l'exclusion du peuple démocratique -- Du passage de l'histoire universelle à l'histoire nationale : le cadre mental bouleversé -- Publicistes et zélateurs du rêve allemand : la téléologie en marche -- L'entrée dans la modernité et les prémices d'une science du territoire : les tentatives scientifiques pour circonscrire la germanité -- Mannhardt à la croisée des chemins -- Dahn, du droit à la mythologie -- H. Riehl ou la sacralisation du peuple bavarois -- De l'essence de la Volkskunde à travers la figure riehlienne -- L'échec majeur de la Révolution démocratique -- Du rôle des frères Grimm dans l'élaboration de la Volkskunde le kaléidoscope du savoir -- La germanistique et les impulsions d'un espace philologique européen pour la construction d'une ethnologie allemande -- L'esquisse d'une Volkskunde scientifique -- Le tournant de Sadowa -- Les configurations des territoires germanophones -- Les conséquences de l'unité allemande -- La Volkskunde autrichienne et le traumatisme de Sadowa -- La question du Tyrol -- Innsbruck et l'histoire culturelle de K. Lamprecht -- Les réformes universitaires à Vienne et la redistribution des disciplines : de la langue au terrain, du terrain à la langue -- Hildebrand, l'unité de la langue et les dialectes multiples -- Les évolutions de la place de la langue et l'histoire pressentie comme un recul -- La langue taxinomique inscrite dans la diversité territoriale -- La langue territoriale et tribale -- Retour vers la généalogie contemporaine : du tourbillon conceptuel des germanistes aux prémices de la Volkskunde disciplinaire -- Les pères de la Villkerkunde sans effet sur la Volkskunde -- La nébuleuse anthropologique et les premiers musées -- Le chant populaire -- Le peuple "populaire" de la Volkskunde -- Le peuple uni de la Volkskunde -- Le débat et l'illusoire collecte -- Weinhold, synthèse entre les mondes -- Le premier terreau de la Volkskunde : le temps des associations -- L'histoire des histoires de la Volkskunde allemande -- L'ethnologie et la Volkskunde à la fin du XIXe siècle : une parenté galvaudée -- Folklore versus Volkskunde une confusion avérée -- Considérations sur la Volkskunde avant la Première Guerre mondiale -- Les années 1920 et le renouveau de la discipline -- La révolution conservatrice -- La coupure entre nation et État comme point de départ de la contradiction -- Le rejet de la patrie politique au profit d'un retour des théories organiques -- Le discours de la méthode -- Quand la Volkskunde se donne à voir -- Quand l'ethnologie devient matière universitaire : les exemples de Hambourg, de Gicsscn et de Marbourg -- Naumann fait parler de la Volkskunde -- La thèse de H. Naumann -- La récusation d'E. Hoffmann-Krayer et d'E. Mogk, inspirateurs de H. Naumann -- Quand les historiens de l'art prennent parti -- Une critique positive -- L'autre grande figure de la Volkskunde : J. Schwietering contre H. Naumann -- Spamer et la question de la paternité de la nouvelle Volkskunde -- La discussion avec H. Naumann comme base d'une Volkskunde psychologisante -- La réception autrichienne : V. von Geramb, W. H. Rich! et H. Naumann -- Graz ou le rapprochement de la Volkskunde autrichienne avec l'ethnologie allemande -- Salzbourg et Innsbruck, ou la marche progressive de l'ethnologie vers le national-socialisme -- La capitale perdue -- Vers une conception nationale-socialiste de la Volkskunde -- Le dévoiement de la Volkskunde sous le Troisiérne Reich -- De l'épanouissement de la Volkskunde dans les années à la mise au pas de l'ethnologie -- La rapide carrière de J. M. Ziegler, concepteur de l'ethnologie nationale-socialiste, au sein du ministère Rosenberg -- L'armature idéologique d'une nouvelle théologie du peuple -- Le peuple national-socialiste et ses tragédies festives -- L'intention programmatique de la Volkskunde -- La réorganisation de la Volkskunde nationale-socialiste -- La Volkskunde démiurge du régime national-socialiste -- La planification des manifestations publiques -- Les programmes de la Volkskunde -- La Volkskunde et la réorganisation du monde rural -- Le village national-socialiste -- La lutte contre les Églises -- La Volkskunde d'H. Himmler -- La mise en place de l'organisation d'H. Himmler -- Le programme de l'Héritage des ancêtres -- L'expédition du Tyrol -- Le retour en Allemagne -- La rivalité entre A. Rosenberg et H. Himmler -- L'orientation de la Volkskunde -- La réplique de H. Himmler -- La Volkskunde en guerre -- La période H. Strobel -- La Volkskunde universitaire : les projets de réforme -- La Volkskunde dans l'après-guerre : de la catharsis à la rédemption -- La remise en cause d'une discipline -- L'ethnologie suisse au secours de la discipline -- L'Allemagne ou la lente confrontation de la discipline avec son passé -- La Volkskunde et le scalpel de l'École de Tübingen -- La nouvelle science empirique de la culture -- L'ethnologie en République démocratique d'Allemagne ou le carcan de l'histoire -- Un héritage populaire et national au regard de l'histoire -- De la science du peuple à la culture populaire -- La culture matérielle, témoignage du peuple vivant -- La Volkskunde, victime de la Guerre Froide -- Quelle cohérence historique pour l'ethnologie est-allemande ? -- La Volkskunde dans l'Autriche d'après la Seconde Guerre mondiale : von Geramb à Graz -- Les héritiers de V. von Geramb -- Schmidt, rédempteur de la Volkskunde viennoise -- La singularité d'un chercheur -- Les tenants du conservatisme -- Innsbruck ou l'arrêt de l'histoire -- Ultimes réflexions."--Page 4 of cover.
Call Number
ReCAP 22-111444
ISBN
9782757436431
OCLC
1314331327
Author
Georget, Jean-Louis, author.
Title
L'ethnologie nationale allemande : autopsie d'une discipline / Jean-Louis Georget.
Publisher
Villeneuve d'Ascq : Presses universitaires du Septentrion, 2022.
Copyright Date
©2022
Type of Content
text
Type of Medium
unmediated
Type of Carrier
volume
Series
Mondes germaniques, 1951-3526
Collection Lettres et civilisations étrangères. Mondes germaniques.
Bibliography
Includes bibliographical references (pages 357-389) and index.
Summary
"Qu'est-ce qu'être allemand ? Où les différentes nations germanophones puisent-elles leur culture commune ? L'ethnologie nationale allemande, appelée Volkskunde, est le fruit d'une longue histoire, qui a partie liée avec la construction politique de l'Allemagne, mais aussi de l'espace germanophone dans son ensemble. Tournant autour des deux pôles que sont la culture populaire et la germanité, l'ethnologie nationale a connu un essor à partir des années 1880, sur fond d'unité allemande et de déliquescence progressive de l'Empire autrichien. Participant à la révolution conservatrice des années de la République de Weimar, elle est devenue l'une des sciences les plus en vue de l'Allemagne hitlérienne, matrice de "l'idéal germanique". Discréditée par son passé, l'ethnologie nationale allemande a fait son aggiornamento dans les années 1970 sous la houlette de l'École de Tübingen. Contrainte par l'histoire, elle s'est transformée progressivement en ethnologie européenne.
Biography
Jean-Louis Georget est professeur en études germaniques à l'Université Sorbonne Nouvelle-université des cultures, directeur du CEREG et chercheur associé à l'EHESS (Centre Georg Simmel). Spécialiste de l'histoire de l'ethnologie allemande, il a été chercheur à l'Institut français d'histoire en Allemagne (2011-2015), professeur invité à l'université Gœthe sur une chaire du DAAD à la faculté d'ethnologie (2015-2017) et a dirigé deux programmes ANR-DFG sur l'histoire comparée de l'ethnologie en France et en Allemagne et sur les rapports entre l'ethnologie et la préhistoire de part et d'autre du Rhin (2015 à 2020). Il est rattaché à l'Institut Frobenius de Francfort.
Research Call Number
ReCAP 22-111444
View in Legacy Catalog