Research Catalog

Ecrits de jeunesse : Père éternel, je vous offre

Title
Ecrits de jeunesse : Père éternel, je vous offre / Pauline Jaricot ; introduction et notes par soeur Marie-Monique de Jésus O.P. ; préface par Mgr Brac de la Perrière.
Author
Jaricot, Pauline, 1799-1862.
Publication
Paris : Lethielleux, c2010.

Items in the Library & Offsite


About 1 Item.
Still Loading More items...

FormatAccessStatusCall NumberLocation
TextRequest in advanceRequestReCAP 10-22341Offsite

Details

Additional Authors
Dor, Marie-Monique.
Description
190 p.; 21 cm.
Subjects
Bibliography (note)
  • Includes bibliographical references (p. [179]-180) and index.
Contents
  • Père éternel, je vous offre -- Pt. 1. Reproches et conseils qui me concernent -- 1. Premier cahier -- Je vais te donner mon coeur qui deviendra ton coeur -- Élevée pour monter sur mon trône -- Demande-moi le salut de mon peuple -- Je t'aime comme la seule ressource pour sauver mon peuple -- Choisie comme instrument pour accomplir mes desseins -- J'ai peu d'amis sur la terre -- Comment pourrais-je t'abandonner ? -- La maison de Dieu est ta maison (16 juillet 1817) -- Elle est l'épouse; l'espion la servante -- L'amour de Jésus souffre de l'indifférence de l'épouse et attend son amour repentant -- Bien utiliser ma parole qui est comme une boule entre les mains d'un enfant -- L'épouse ne doit pas s'inquiéter de sa pauvreté spirituelle (16 juillet 1817) -- L'obéissance : comparaison du ruisseau -- La tentation est comme le serpent qui fascine le rossignol -- Semblable à une tourterelle soustraite à la main du chasseur -- Tentation de mauvaises pensées : un essaim d'abeilles sur un bouquet -- L'imagination est une grande route -- Ne porter ses regards que sur le Roi seul, et non sur sa cour (le clergé) -- Transmettre le message du Roi au serviteur, mais ne pas babiller -- "Je t'ai choisie pour te faire asseoir sur mon trône, la croix" -- Offrir au Roi de sa pauvreté : son pain noir; garder sa coiffure de villageoise -- Lors de sa première communion, elle était un petit agneau, emporté par le loup -- Semblable à un ruisseau desséché -- Son guide est semblable à la lune qui ne fait que réfléchir la lumière du soleil -- Père, Époux, ami, titres acquis par son Sang -- Voeu d'obéissance (12 février 1817) -- Voeu de prendre Marie pour Mère (12 novembre 1817) -- Sa consécration est agréée par Marie. -- Son désir : mourir pour Dieu -- "Une humble soumission me plaît davantage... " -- "Tu m'emportes dans ton coeur" -- "Tu chantes mieux, mais... " -- "Si tu comprenais la grandeur de mon amour pour toi... " -- "Tu peux t'asseoir tous les jours à ma table" -- "Je veille sur toi" -- "Je viendrai te visiter tous les jours dans ta pauvre chaumière" -- " Offre-moi ce que je t'ai donné: les fleurs" -- Jésus, le bon pasteur, la prend dans ses bras... -- ... et la fait agir suivant sa volonté -- Bonne à rien pour les affaires du ménage qu'elle soit docile à l'appel du Seigneur pour le prier -- "Ne crains pas d'avaler tes larmes" -- Jésus est un Époux jaloux -- À propos des petites actions : un ciron est davantage maître du monde qu'un éléphant -- 2. Deuxième cahier -- Son intimité avec le Christ -- Ne pas se fâcher contre l'espion -- Jésus peut lui faire mal pour son bien -- Conduite à tenir vis-à-vis des pensées impures -- Ne pas craindre -- Ne pas agir trop brusquement pour arracher une mauvaise herbe d'un jeune coeur -- "Tu ne dois pas penser aux mauvais prêtres " -- Comme un galérien sauvé et devenu épouse et ambassadrice -- "Vois toujours ton père spirituel" -- Si je suis pour toi, que crains-tu? -- Ferme les portes et les fenêtres de ton coeur (Février 1824) -- Imiter la Vierge Marie qui conservait avec soin les paroles de Jésus dans son c?ur (Le 17 février 1823) -- Ne rien cacher à son père, "ministre bien-aimé" de J.-C. -- Disproportion entre le désir du coeur de l'homme et la gloire de Dieu -- Reconnaître Jésus sous ses haillons -- Ferme les portes et les fenêtres de ton coeur : j'ai des secrets à te dire -- Elle doit être une eucharistie vivante, humblement cachée -- Je viens à toi avec plaisir, reçois-moi avec ferveur -- "Ferme ton coeur au bruit confus de ce monde -- Veille sur ton coeur -- "J'habite en personne dans le tabernacle de ton coeur " -- Se hâter de mettre l'espagnolette contre le vent furieux -- Recevoir Jésus comme une personne de qualité et ne s'occuper que de lui -- Quand on a fait le sacrifice de tout, ne plus s'inquiéter de rien -- Jésus va brûler la maison de son coeur pour la débarrasser de ce qui l'encombre -- Son coeur est un rocher dans l'eau de la grâce... l'étincelle en jaillit -- Pas de coin cache-misère dans l'appartement de son âme -- "Je veux mettre ton coeur à sec pour le nettoyer, le purifier... " -- La communion quotidienne fait d'elle une tour inébranlable, cimentée par le sang du Christ -- Seul le sang du Christ la réduira et la changera -- J'ai vu mon coeur sous l'image d'une misérable cabane... l'Époux veut s'y asseoir seul -- Son coeur est un souterrain semé de bonnes graines, attendant le soleil -- Comme un ver de terre au passage du Roi -- Comme l'arbrisseau planté sur les rives de l'amour -- Comme un ver, vil insecte, luisant dans la nuit -- Comme un exilé, les vêtements en lambeaux -- Agir comme ces épouses délicates qui offrent un présent à leur époux sans en attendre de remerciement -- Les meubles qui embarrassent son coeur sont les affections naturelles, obstacles à l'union intime avec le Seigneur -- Ne pas confondre son imagination et la voix -- Revenir à la simplicité d'autrefois -- Épouse, oui, mais tirée de si bas -- Épouse, " gratifiée de dons spirituels " : attention à la coquetterie spirituelle -- Domestique devenue épouse du Roi, ne pas le laisser seul -- Les pommiers ne peuvent produire des poires -- Imiter la simplicité des enfants à l'égard de leur mère -- Fais "que ton coeur soit un ciel où j'habite " -- La montagne du Tabor au-dessus de la plaine de la nature -- Marthe ou Marie ? voudrais-tu être à la place de la servante ? --
  • Garder la liberté des enfants de Dieu, sans se créer d'obligations -- Sauver le regard intérieur de la distraction -- Une histoire de parapluie. -- Marcher sans appui humain -- "Ma fille, approche-toi sans crainte ", Jésus seul veut être sa consolation -- "Lorsque tu tombes garde-toi de te décourager " -- À l'exemple de Marie portant Jésus en elle -- Être prompte à se lever la nuit à l'appel de la prière, comme Jésus eucharistie obéit aux prêtres -- Ne pas laisser s'évaporer le flacon des grâces dont elle a été " comblée " -- "Lorsque je suis silencieux avec ton âme, tu dois me parler" -- Comme la dévideuse tient le bout de la soie -- "Je retenais la fougue de tes passions... " -- "Je me vois en toi" -- "Tu représenteras mon Église" -- "Tu t'amuses sur le chemin du jardin des oliviers... tandis que je pleure " -- "Je veux faire de toi un vase" d'où répandre mon sang -- Vile par elle-même, mais précieuse par le sang de J.-C. -- Pour éviter une tentation "tu as couru sur un fer rouge" -- Comme le lézard guérit sur le serpolet de la morsure du serpent, de même la communion quotidienne guérit -- Agir non pour la satisfaction spirituelle mais seulement pour la gloire de Jésus -- Obéir à son guide comme Jésus a obéi à la Ste Vierge, à S. Joseph et aux prêtres -- La sainte Vierge est sa Mère abbesse -- Son âme est une cheminée où Jésus enflamme le bois -- Elle est l'appartement que Jésus habite -- Bien qu'indigne, être un exemple aux yeux des hommes -- "Je me suis donnée à la Ste Vierge" -- Sa chaumière est peinte à l'extérieur, mais Jésus connaît sa pauvreté intérieure -- "Tu dois m'aimer et aimer mon peuple... te tenir cachée " -- 3. Troisième cahier -- Ne pas rechercher les consolations spirituelles qui rendent l'âme tiède -- La tentation est semblable à une flèche aiguë lancée contre un rocher -- "Ne cherche point sur l'humilité d'autre livre que moi" -- Dieu est un Époux jaloux -- Laisser les siens pour s'entretenir avec Jésus, son Époux -- Se préparer au sacrifice avec l'aide des prières des âmes ferventes -- "Tu souffres comme ma victime " -- Les fleurs symbolisent la vie intérieure : se garder au-dedans -- Tourmentée par une cruelle épreuve : une seule parole du Roi l'apaise -- Distractions avant la communion -- Comme un enfant chargé de porter des objets précieux à son père -- Je suis ton principe et ta fin ?Tu dois ne regarder que moi seul -- Jésus est toujours dans son âme, même si sa présence est voilée par les passions -- Son âme est un marais... purifié par le soleil de justice -- J'ai conservé ta pureté qui est restée intacte... j'ai conservé l'amour divin et le feu du zèle -- Tentations très violentes : le feu brûle l'herbe triée d'avec le bled -- Seul un bien infini peut contenter son coeur -- "Tu es unie à moi comme la plume à l'oiseau" -- Ton père est ta lumière; j'en suis l'auteur -- La communion est aussi nécessaire que le soleil -- Ne pas chercher à pénétrer les mystères des derniers temps -- Semblable au roseau agité par le vent. -- Enveloppé dans son écorce, l'arbre ne rompt pas -- " Si tu tombes, relève-toi" -- Je vais à la croix... je suis en route -- Tout laisser pour rester avec l'Époux seul -- La Ste Vierge va la pousser hors de son c?ur pour en enlever toute poussière -- N.S. se plaît à me contrarier en tout -- "Tu t'impatientes... " Fais bien ce que tu fais sans "empressement extrême" -- La communion évite bien des chutes -- "Tu as de grands combats à soutenir" -- Jésus lui reproche ses impatiences -- Jésus lui trace son ouvrage, comme elle le fait pour sa nièce -- Elle s'endette. Jésus lui reproche son imprudence mais se charge de réparer -- Ne pas se vêtir comme les autres filles de Sion -- Veiller sur ses sens, ne pas aller sur les places publiques -- Un secret de la vie spirituelle: ne pas s'attacher aux consolations sensibles -- Conseils pour visiter les malades -- Faire taire l'imagination -- C'est la Vierge qui lui obtient ses grâces -- Accepter la pensée d'être une sainte... mais travailler à le devenir -- Ne pas hésiter à porter des friandises à l'hôpital en carême... mais exhorter les malades à offrir leurs souffrances au Seigneur -- La réception de l'Eucharistie purifie la langue des paroles inutiles -- Accepter la privation des consolations sensibles -- 4. Méditations -- Vous êtes dans la barque de mon coeur -- Le triomphe de votre miséricorde -- Terrassée comme Saul sur le chemin de Damas -- Je crie vers vous, Seigneur, mais un sommeil pesant me tient collée à la terre -- Sauvez votre peuple, Seigneur -- De quoi puis-je me plaindre ) -- Faites triompher votre puissance -- Votre amour est le paradis que j'ambitionne -- Je suis toute déchirée -- Apprendre à marcher seule -- Chargée de sublimes fonctions -- Veuillez me brûler du feu de votre charité -- Mon coeur vole vers vous ! -- Vous seul avez subjugué tout mon coeur -- Lorsque je m'offris pour la première fois -- Vous ne brisez pas le faible roseau -- Je place dans mon coeur vos présents de noces -- Je ne suis rien et vous êtes tout -- Ô ma très douce Mère, je m'abandonne à votre tendresse -- Coupez, brûlez -- Daignez me jeter dans le Sacré-Coeur de Jésus -- Que vos douleurs s'impriment dans mon coeur -- Fendez mon coeur de regrets -- J'ai regardé dans le miroir de votre grâce et j'ai vu la tromperie.
Call Number
ReCAP 10-22341
ISBN
9782249622045 (pbk.) :
OCLC
666728254
Author
Jaricot, Pauline, 1799-1862.
Title
Ecrits de jeunesse : Père éternel, je vous offre / Pauline Jaricot ; introduction et notes par soeur Marie-Monique de Jésus O.P. ; préface par Mgr Brac de la Perrière.
Imprint
Paris : Lethielleux, c2010.
Bibliography
Includes bibliographical references (p. [179]-180) and index.
Added Author
Dor, Marie-Monique.
Research Call Number
ReCAP 10-22341
View in Legacy Catalog