Click to search the Andrew Heiskell Braille and Talking Book Library Skip Navigation

All NYPL locations will close at 5 PM on December 24 and will be closed on December 25.

Your Library Needs You!

, World Languages

Commémoration du cinquantenaire de la mort de Jean Cocteau (1889-1963)

Share

Jean Cocteau, Digital ID th-03621, New York Public LibraryJean Cocteau, Digital ID th-03621, New York Public Library

Jean Cocteau était un écrivain français, cinéaste et artiste aux multiples talents reconnu internationalement et cette année marque le cinquantenaire anniversaire de son décès. Pour cette occasion on veut commémorer l’héritage littéraire, cinématographique et artistique de son œuvre.

« D'abord attiré par la société aristocratique, il publie le Prince frivole (1910). Il se tourne ensuite vers les dadaïstes, avec lesquels il organise des spectacles de choc (Parade, 1917 ; le Bœuf sur le toit, 1920 ; les Mariés de la tour Eiffel, 1924). Mais Cocteau devient suspect pour être de toutes les avant-gardes et de toutes les évasions (« le Paganini du violon d'Ingres »). L'instabilité le brûle. Du feu d'artifice de la prime jeunesse (Plain-Chant, 1923) aux interrogations de la maturité (Allégorie, 1941 ; la Crucifixion, 1946 ; Clair-Obscur, 1955 ; Requiem, 1962), c'est une même « difficulté d'être » (mot de Fontenelle que Cocteau reprend comme titre d'un essai autobiographique en 1947). Comme il le dit, s'il saute sans cesse d'une branche à l'autre, c'est toujours dans le même arbre. Il publie des romans (le Potomak, 1919), dont la poésie n'est jamais exclue. Le Grand Écart (1923), Thomas l'Imposteur (1923) et les Enfants terribles (1929) lui assurent la notoriété. Le théâtre (la Machine infernale, 1932 ; les Parents terribles, 1938 ; la Machine à écrire, 1941 ; l'Aigle à deux têtes, 1946) et le cinéma (le Sang d'un poète,1930 ; l'Éternel Retour, 1944 ; la Belle et la Bête, 1946 ; Orphée, 1949 ; le Testament d'Orphée, 1959) lui vaudront la gloire. Il fut aussi illustrateur, créateur de costumes de ballet et décora des chapelles à Villefranche-sur-Mer, à Fréjus et à Milly-la-Forêt. Son génie est, somme toute, classique : derrière la mondanité et le jeu des mots se profilent l'inquiétude, la douleur et la fatalité qu'avouent parfois des textes comme le Secret professionnel (1922), le Journal d'un inconnu (1953), le Cordon ombilical (1961) ou son journal le Passé défini, publié entre 1983 et 1989. » -- Encyclopédie Larousse en ligne

Pour en savoir plus, on vous invite à consulter le site officiel du Comité Jean Cocteau qui est très bien documenté.

Ci-dessus quelques unes des œuvres littéraires par Jean Cocteau que l’on retrouve à NYPL :

Voici quelques uns de ces films disponibles en DVD dans notre catalogue :

Comments

Patron-generated content represents the views and interpretations of the patron, not necessarily those of The New York Public Library. For more information see NYPL's Website Terms and Conditions.

Post new comment